Commanditée
Commanditée

Système d'alarme à ultrasons pour surveiller la distance entre le contrepoids de l'ascenseur et les tampons en temps réel

Commanditée
Figure 5 : Panneau avant
par par Ning Li, Yihui Ruan, JieFeng Li et Bin

Le personnel de maintenance des ascenseurs doit souvent monter au sommet d'un ascenseur pour le réparer ou l'entretenir. Afin d'assurer la sécurité, EN 81-1:1998 et GB 7588-2003 ont établi diverses prescriptions. Lorsque le contrepoids repose sur son ou ses tampons entièrement comprimés, les conditions suivantes doivent être remplies simultanément : les longueurs des rails de guidage de la cabine doivent permettre une course guidée supplémentaire, exprimée en mètres, d'au moins 0.1 + 0.035 v2. La distance verticale libre entre le niveau de la zone la plus élevée sur le toit de la cabine, dont les dimensions sont conformes à 8.13.2 (zones sur pièces selon 5.7.1.1), et le niveau de la partie la plus basse du plafond du puits (y compris les poutres et composants situés sous le plafond) situés dans la projection de la voiture, exprimés en mètres, doivent être d'au moins 1.0 + 0.035 v2. La distance verticale libre, exprimée en mètres entre les parties les plus basses du plafond du puits et les équipements les plus hauts fixés sur le toit de l'enceinte de la cabine en dessous, doit être d'au moins 0.3 + 0.035 v2. La partie la plus élevée des patins ou des rouleaux de guidage des attaches de câble et du linteau ou des parties des portes coulissantes verticalement, le cas échéant, doit être d'au moins 0.1 + 0.035 v2.

Les interrupteurs de fin de course finaux doivent fonctionner avant que la cabine n'entre en contact avec les tampons. L'action des fins de course finales doit être maintenue pendant que les tampons sont comprimés. Il doit y avoir un espace approprié sur le toit de la cabine lorsque le contrepoids comprime complètement son ou ses tampons. Cela conduit également à une distance verticale limitée entre le contrepoids de l'ascenseur et le(s) tampon(s). La valeur semble être permanente après la première inspection, tandis que le câble métallique est essentiellement un élément élastique, s'étirant ou s'allongeant lorsqu'il est sous charge. Cela changera avec le fonctionnement d'un ascenseur après un certain temps, en particulier pour les ascenseurs dans les immeubles de grande hauteur. Si la valeur est trop élevée ou trop basse, il peut être difficile pour l'espace du toit de cabine de répondre aux exigences susmentionnées et d'assurer la sécurité du personnel de maintenance des ascenseurs.

Cet article présente une nouvelle méthode pour se conformer aux stipulations et surveiller la distance entre le contrepoids de l'ascenseur et le(s) tampon(s) en temps réel. Les utilisateurs n'entrent que les valeurs limites supérieures et inférieures autorisées de la distance, qui peuvent être calculées à l'avance. Une fois que la valeur de distance réelle sur le site dépasse la valeur calculée, l'hôte dans la fosse d'ascenseur peut envoyer des messages d'alarme définis à l'avance pour communiquer avec l'hôte sur les téléphones portables, incitant le personnel de maintenance de l'ascenseur à se rendre sur le chantier pour régler l'ascenseur. L'appareil, qui utilise un microcontrôleur et une technologie sensorielle, a plusieurs perspectives d'application.

Portée de la distance entre le contrepoids de l'ascenseur et le(s) tampon(s)

La figure 1 montre quatre distances verticales au sommet d'une cabine d'ascenseur. La distance entre le contrepoids de l'ascenseur et le(s) tampon(s) doit avoir une valeur maximale et minimale admissible conformément à l'analyse susmentionnée.

Pour une analyse détaillée de la distance, supposons H1 est 0.1 + 0.035 v2, H2 est 0.1 + 0.035 v2, H3 est 0.3 + 0.035 v2 et H4 est 1 + 0.035 v2, qui sont tous exprimés en mètres. Lorsque la cabine d'ascenseur est au niveau du sol du palier le plus élevé, quatre valeurs peuvent être mesurées et étiquetées L1, L2, L3 et L4. La distance de course du ou des tampons entièrement comprimés est h0. La figure 1 donne une vue de la structure complète d'un ascenseur. La valeur minimale calculée est Min(△i), et Min(△i) = L1 - H1 - h0Eti =1, 2, 3, 4.

L'interrupteur de fin de course final sera activé par l'arc de fin de course lorsqu'un ascenseur monte. À ce stade, la distance verticale entre le seuil supérieur de gaine et le seuil de cabine peut être mesurée et appelée h2. Supposons que la longueur verticale de l'arc de frappe limite soit h1et M = h2 + h1 - h0. La distance maximale admissible entre le contrepoids et le(s) tampon(s) est la plus petite valeur dans les deux M et Min(△i).

Lorsque l'interrupteur de fin de course final est activé par l'arc de fin de course, la distance entre le contrepoids et le(s) tampon(s) doit être inférieure à la distance entre l'interrupteur de fin de course final et l'arc de fin de course, de sorte que la valeur de distance aura une valeur minimale admissible h2. La figure 2 illustre l'arc d'attaque limite d'un ascenseur.

Dans un cas extrême, un arc de grève de limite est attaché à une cabine d'ascenseur, et la longueur de l'arc (h3) est légèrement plus long que la hauteur de la voiture. Il y a un espace entre le seuil supérieur de la gaine et le garde-corps lorsqu'une cabine d'ascenseur monte et dépasse l'étage le plus élevé. Cela peut rendre les opérations de sauvetage dangereuses en cas de piégeage. Si la hauteur d'un protecteur de cabine d'ascenseur est h3, la distance entre le contrepoids et le(s) tampon(s) doit être inférieure à h3 - h0. En résumé, le plus petit des M, Min(△i) et h3 - h0 est la valeur maximale admissible entre le contrepoids et le(s) tampon(s).

Système de surveillance

L'hôte de ce dispositif de surveillance doit être mis à sa place (Figure 3). Le capteur à ultrasons sélectionné combine un émetteur à ultrasons avec un récepteur à ultrasons. L'émetteur envoie son signal par voie aérienne au récepteur. Ce temps de trajet est t. La vitesse des ultrasons v est une valeur fixe à une certaine température ambiante. La relation entre la température et la vitesse des ultrasons peut être vue dans le tableau 1. La distance de déplacement est Let L = vt.

La vitesse des ultrasons changera en fonction de la température ambiante. Un capteur de température est donc utilisé pour obtenir la vitesse des ultrasons au moyen d'une compensation de température. La distance entre le contrepoids et l'hôte est L/2. La hauteur du ou des tampons est h. La distance entre le contrepoids de l'ascenseur et le(s) tampon(s) est Set S = L/ 2 - h.

La figure 4 illustre la composition matérielle de cet instrument, qui comprend un capteur à ultrasons, un capteur de température, un système global de communication mobile (GSM), un microcontrôleur, un écran d'affichage, une carte de module d'identité d'abonné, des téléphones portables, etc. Le microcontrôleur peut recevoir des signaux des capteurs à ultrasons et de température. Après avoir calculé et analysé les données, le microcontrôleur envoie des signaux d'alarme aux téléphones portables via GSM.

La figure 5 montre le panneau avant de l'hôte. Le système de microcontrôleur et le grand écran chromatique à cristaux liquides rendent l'opération plus pratique et offrent une interface conviviale. Lors de la mise sous tension de l'hôte, appuyez et relâchez le bouton « MODE » pour basculer entre les valeurs limites supérieure et inférieure. Appuyer sur "+" ou "-" augmentera ou diminuera la valeur initiale d'une unité. Appuyez et relâchez le bouton « ENTER » pour confirmer la valeur actuelle et « EXIT » est utilisé pour quitter le mode actuel. Appuyez sur « ON/OFF » pour allumer ou éteindre l'hôte.

Conclusion

À mesure que la technologie des ascenseurs se développe, de plus en plus de professionnels de l'industrie se concentrent sur la sécurité des ascenseurs. Les technologies de communication sans fil et d'information électronique joueront un rôle plus important dans l'amélioration de la sécurité des ascenseurs à l'avenir. Le système discuté dans l'article permet au personnel de l'ascenseur de surveiller la distance entre le contrepoids et le(s) tampon(s) en temps réel, ce qui est utile pour la sécurité de l'ascenseur.

Tags associés
Commanditée
Commanditée
par Ning Li, Yihui Ruan, JieFeng Li et Bin

par Ning Li, Yihui Ruan, JieFeng Li et Bin

Ning Li est le doyen adjoint de l'Institut d'inspection de la supervision de la sécurité des équipements spéciaux de la province du Jiangsu à Suzhou, en Chine. Il est inspecteur principal et ingénieur principal d'équipements spéciaux et participe à la recherche d'inspection d'ascenseurs et aux codes et normes d'ascenseurs depuis de nombreuses années. Il est membre du Comité technique national 196 de la Chine sur les ascenseurs de l'administration de la normalisation et du Conseil des ascenseurs du Conseil technique de la sécurité de l'Administration générale de la supervision de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine.

Yihui Ruan est un ingénieur qui est actif dans les travaux d'étude et d'inspection de la commande électrique des ascenseurs à l'Institut d'inspection de la supervision de la sécurité des équipements spéciaux de la province du Jiangsu à Suzhou, en Chine. Il est titulaire d'une maîtrise en automatisation de l'Université de Soochow, également à Suzhou, en Chine.

JieFeng Li et Bin Huang sont engagés dans des travaux d'inspection d'ascenseurs à l'Institut d'inspection de surveillance de la sécurité des équipements spéciaux de la province du Jiangsu à Suzhou, en Chine.

monde de l'ascenseur | Août 2013 Couverture

Flipbook

Commanditée

monde de l'ascenseur | Août 2013 Couverture

Flipbook

Commanditée