Commanditée
Commanditée

Quartier ThyssenKrupp à Essen

Commanditée

Le complexe du siège social de ThyssenKrupp à Essen, en Allemagne, comprend 21 ascenseurs et trois escaliers mécaniques.

Considéré comme un symbole et le cœur de l'entreprise, le quartier ThyssenKrupp à Essen, en Allemagne, a été inauguré en 2010. Il témoigne d'un changement structurel et d'un renouveau économique pour la région, car auparavant, le site avait été un trou dans le tissu urbain du centre-ville d'Essen pour décennies. L'architecture a été dessinée par les cabinets JSWD de Cologne, en Allemagne, et Chaix & Morel el Associés de Paris, avec un objectif de design moderne pour créer un quartier à l'architecture transparente et homogène.

Au centre de la zone semblable à un campus se dresse le Q50 en forme de cube de 1 m de haut. La conception est composée de différents volumes interconnectés en angle autour d'un grand atrium central. L'espace aérien s'étendant jusqu'à la verrière a 700 1 m2 baies vitrées créant une transition fluide entre l'intérieur et l'extérieur. Ses ponts en porte-à-faux et ses mezzanines exploitent simultanément l'espace intérieur. Le bâtiment Q2 abrite les salles de conférence de l'entreprise, pouvant accueillir 1,000 5 personnes, une cafétéria, un restaurant pour les visiteurs et la « salle de tranquillité ». De plus, le quartier comprend les bâtiments Q7 et Q520, qui offrent tous de l'espace pour 2,000 employés, en plus des 1 XNUMX logements QXNUMX.

Construit conformément à des exigences strictes en matière d'utilisation des ressources et de durabilité environnementale, le quartier est interdit aux voitures. Un parking souterrain permet de livrer et de ramasser les fournitures et les déchets sans être vu. The Quarter s'engage dans d'autres pratiques durables. En 2011, l'Association allemande pour la construction durable a décerné à ThyssenKrupp AG son certificat d'or pour la construction écologique et économique de son siège social.

Transport vertical

L'équipement ThyssenKrupp Elevator a été installé sur tout le site et comprend 21 ascenseurs et trois escaliers mécaniques. Au premier trimestre, les systèmes TWIN de ThyssenKrupp Elevator ont été installés. Un système TWIN fonctionne dans sa gaine du côté ouest, et du côté est, il y a deux cabines d'ascenseur sans gaine. Un seul ascenseur de même conception est situé à côté d'eux. La conception des ascenseurs donne l'impression qu'ils flottent en glissant sur fond de façade en acier inoxydable. Pour mettre en œuvre la vision futuriste des architectes, les cabines d'ascenseur ont été gainées à l'intérieur et à l'extérieur d'une multitude de panneaux de verre blanc presque sans soudure.

La garniture intérieure est composée de verre de sécurité à simple vitrage pourvu d'un revêtement en poudre sur la surface arrière. Les panneaux de verre sont en verre miroir semi-transparent. Un affichage similaire à un affichage de taxi a été utilisé pour les indicateurs de position des ascenseurs. Les chiffres et les indications sur l'écran de contrôle apparaissent à travers les panneaux de verre et donnent l'impression d'une projection. Le sol et le plafond des cabines d'ascenseur sont également en verre, avec un système de rétroéclairage LED en trois parties installé derrière eux. Le concept de verre blanc comprend des élingues de voiture et tous les autres composants de la cabine. Le revêtement extérieur en verre présentait un défi. Étant donné qu'une surface revêtue de poudre ne peut pas être collée (du moins, pas à l'extérieur d'une cabine d'ascenseur sans gaine environnante), un revêtement d'émail a dû être utilisé lors de l'assemblage afin d'assurer la résistance de la structure de support.

Les cabines d'ascenseur flottantes n'étaient pas la seule vision de conception des architectes. Cela comprenait également la conception des cabines d'ascenseur sans technologie visible qui glisserait de haut en bas le long du mur sans aucun moyen de propulsion visible. Cela signifiait éliminer le dispositif de verrouillage par ailleurs standard avec une came d'entraînement de porte. Cependant, les éliminer simplement n'était guère une option, car la cabine d'ascenseur n'a pas besoin de s'ouvrir pour transporter des passagers. La solution consistait à échanger la porte palière du rez-de-chaussée avec la porte de la voiture à l'arrière. Le résultat a été un système TWIN doté d'une seule porte palière entraînée. Une série limitée de portes de cabine et de portes palières a été produite et assemblée. Pour dissimuler également l'action du mécanisme, les pièces correspondantes étaient enfermées dans des plaques d'acier inoxydable.

Les ascenseurs de Q1 étaient équipés d'un système de comptage de personnes conçu par Siemens AG. Celui-ci servait de système de contrôle d'accès et est intégré aux ascenseurs. Seuls les utilisateurs autorisés peuvent ouvrir les portes verrouillées et accéder au parking souterrain et aux ascenseurs. La technologie d'identification par radiofréquence a été utilisée pour la communication dans les cabines d'ascenseur, et le système d'identification ne reconnaît que les utilisateurs autorisés. Ce n'est qu'alors qu'une commande entrée précédemment est activée pour mettre l'ascenseur en mouvement. De plus, les systèmes TWIN sans gaine et les ascenseurs individuels ont été regroupés au moyen d'un contrôle de sélection de destination.

Avec un poids total de plus de 5 mT et une charge nominale de 1350 kg par cabine d'ascenseur, les cabines se déplacent à 2.5 mps et couvrent une hauteur de déplacement maximale de 45.7 m. Le plancher de la salle des machines est construit sous la forme d'une « dalle en porte-à-faux » et doit pouvoir supporter une charge statique de plus de 40 mT. La gaine apparente est habillée d'inox du rez-de-chaussée au 10e étage.

Une caractéristique supplémentaire est la butée en contrebas prévue pour le système TWIN au troisième sous-sol, même si Q1 a deux sous-sols. Pour permettre à la cabine d'ascenseur supérieure de desservir également l'arrêt le plus bas, la cabine d'ascenseur inférieure du système TWIN doit être déplacée dans l'arrêt en contrebas. Cela permet de s'assurer que les trois cabines d'ascenseur peuvent transporter les employés jusqu'à leurs bureaux pendant les heures de pointe.

Les concepteurs ont également pris en compte l'efficacité énergétique. Dans le système TWIN, l'énergie produite lors du freinage de la cabine d'ascenseur est convertie en énergie électrique et réinjectée dans le réseau électrique. De nombreux systèmes sont équipés de lampes à LED et presque toutes les cabines d'ascenseur sont équipées d'un système de poulie lisse. En conséquence, aucun rail huilé n'était nécessaire.

Tags associés
Commanditée
Commanditée

monde de l'ascenseur | Couverture de novembre 2012

Flipbook

Commanditée

monde de l'ascenseur | Couverture de novembre 2012

Flipbook

Commanditée