Commanditée
Commanditée

Construire et grandir

Commanditée
Avec un système VT modernisé de Schindler, Scotia Plaza est un point de repère sur l'horizon de Toronto; image avec l'aimable autorisation de WZMH Architects.

L'urbanisation et l'expansion des infrastructures parmi les facteurs qui stimulent l'industrie canadienne du VT.

par Kaija Wilkinson

La construction résidentielle, commerciale et commerciale dans les trois plus grandes villes du Canada — Toronto, Vancouver et Montréal — alimente l'industrie du transport vertical (VT). Les tendances d'il y a sept ans - urbanisation, activité immobilière spéculative et construction à usage mixte avec une forte composante résidentielle (ELEVATOR WORLD, octobre 2013) - persistent, malgré une pause due au COVID-19. Cette pause est largement considérée comme temporaire, et le travail qui a commencé avant la pandémie avance, bien qu'avec de nouvelles précautions en place.

« Des villes comme Toronto et Vancouver ont connu un boom de la construction, tant du côté des bureaux commerciaux que du côté résidentiel, qui dépasse de loin celui des grandes villes au sud de la frontière. »
— Rob Isabelle, chef de l'exploitation, KJA Consultants

Au fur et à mesure que les villes s'éloignent de leur centre, leurs systèmes de transport public font de même. Cela signifie de nouvelles stations de transport en commun desservies par des ascenseurs et des escaliers mécaniques. Tout cela occupe les OEM, les fournisseurs et les consultants. Rob Isabelle, chef de l'exploitation chez KJA Consultants, Inc., qui possède des bureaux à Calgary, Montréal, Ottawa, Toronto et Vancouver, déclare :

« L'industrie canadienne des ascenseurs tirait certainement sur tous les cylindres avant COVID-19. Bien qu'ayant une population d'environ 10 % de celle des États-Unis, des villes comme Toronto et Vancouver ont connu un boom de la construction, tant du côté des bureaux commerciaux que du côté résidentiel, qui dépasse de loin celui des grandes villes au sud de la frontière.

« Bien que les nouvelles constructions n'aient pas été trop affectées par la pandémie, nous ne pouvons certainement pas en dire autant de la modernisation. La majorité des modernisations a été suspendue et très peu de nouveaux projets ont été attribués au cours des trois derniers mois (en juin).

"Plus le bâtiment est haut et plus l'ascenseur est rapide, plus nous voulons ce projet."
— La présidente de Schindler Canada, Lisa Konnry

La présidente de Schindler Canada, Lisa Konnry, a déclaré que, mis à part le « modèle d'attente » actuel, les affaires sont solides à l'échelle nationale. Canadienne qui a passé toute sa carrière dans l'industrie du VT, Konnry a rejoint Schindler en 2016. Elle croit que la nation et, à son tour, l'industrie du VT, sortiront plus fortes que jamais de COVID-19. Elle dit:

«Nous croyons vraiment que COVID-19 a rappelé à quel point le Canada est une nation formidable dans laquelle vivre. Notre système de santé est remarquable et notre filet de sécurité sociale est l'un des meilleurs au monde. Je crois vraiment qu'il va y avoir beaucoup d'argent du monde qui entrera au Canada. Schindler continue de voir une forte activité d'enchères partout au Canada, en particulier à Toronto, Vancouver et Montréal, nos trois plus grandes villes. Nous ne faisons pas d'enchères sur l'ensemble du marché. Au lieu de cela, nous ciblons nos « sweet spots », qui sont de grands immeubles desservis par des ascenseurs rapides. Plus le bâtiment est haut et plus l'ascenseur est rapide, plus nous voulons ce projet.

Schindler a remporté le contrat VT pour la tour de la Banque Nationale à Montréal, ce qui a permis au constructeur d'origine de présenter sa technologie d'ascenseur à deux étages. De plus, Schindler a achevé avec succès une modernisation comprenant des unités à deux étages et la répartition à destination de la tour de bureaux commerciaux Scotia Plaza à Toronto.

Le transport en commun stimule les affaires

Le travail de transit est soutenu dans tout le pays. Le Réseau Express Métropolitain (REM), un métro léger de 67 km avec 26 stations reliant le centre-ville, l'aéroport et la grande région de Montréal, génère du travail pour les équipementiers, dont Otis. Avec un achèvement prévu en 2023, REM sera desservi par 82 unités, dont 49 ascenseurs Gen2, 24 escaliers mécaniques NPE et neuf autres unités.

En plus d'installer de nouveaux ascenseurs dans tous les segments de marché, en particulier les grandes tours, l'activité canadienne de Schindler est motivée par des projets d'escalator d'infrastructure, explique Konnry. Toronto est, de loin, le marché le plus achalandé, ajoute-t-elle. En plus des systèmes VT pour les grandes tours, le FEO a fourni 43 escaliers mécaniques pour le service prolongé du métro de Toronto vers la banlieue nord de Vaughan, qui connaît une croissance rapide, 41 escaliers mécaniques pour le système de train léger sur rail d'Ottawa (TLR) et 50 escaliers mécaniques pour un train léger sur rail extension entreprise par la Société de transport de Montréal.

Les banlieues prennent tout leur sens

La tendance des banlieues canadiennes à se démarquer avec des horizons distinctifs se poursuit, observe Daniel Safarik, rédacteur en chef du Council on Tall Buildings et de l'habitat urbain, qui déclare :

« En ce qui concerne Toronto, ce n'est pas seulement Mississauga, mais une grande partie du sud de l'Ontario. Vaughan construit un tout nouveau centre-ville autour de son extension de métro. Barrie, beaucoup plus au nord, a approuvé deux bâtiments de plus de 100 m. London, Kitchener et Waterloo ont également des scènes de gratte-ciel actives. En général, il est devenu la norme pour les municipalités canadiennes de planifier et d'approuver les immeubles de grande hauteur dans le cadre de leur offre de logements.

Au centre-ville de New Westminster, une banlieue de Vancouver, Otis fournit un total de neuf ascenseurs au Pier West 53 de 1 étages et au Pier West 43 de 2 étages, qui offriront ensemble plus de 660 condominiums. Développées par Bosa Development et conçues par Hossein Amanat Architect, les tours seront desservies par huit ascenseurs SkyRise avec des capacités de 2500 ou 1200 lb et des vitesses allant jusqu'à 1000 ft/min ou 1200 ft/min, et un Gen2 sans salle des machines ( LMR).

À North York, une banlieue de Toronto, Schindler s'est vu attribuer Central Park, un projet du développeur Amexon prenant forme sur 50 acres d'espaces verts sur une ligne de train publique. Il comprendra un bureau et quatre tours de condominiums, qui seront desservies par 15 ascenseurs Schindler de grande hauteur 7000 et trois ascenseurs de taille moyenne 5500.

Les supertalls persistent

Pendant ce temps, de retour dans les centres-villes, les gratte-ciel continuent de se multiplier. En raison des montagnes et de l'eau, Vancouver et Toronto ont des restrictions foncières qui obligent à augmenter la construction, et de nouveaux supertalls sont en cours de lancement. Deux des plus récents sont un gratte-ciel à usage mixte de 87 étages et 1,063 44 pieds de haut conçu par la société suisse Herzog & de Meuron – son premier à Toronto – pour ce que le développeur Kroonenberg Groep a appelé « un bloc emblématique » dans le quartier Yorkville de la ville. (p. 2020) et un légèrement plus court par Hariri Pontarini Architects (EW, mai XNUMX).

Avant que ces bâtiments ne s'élèvent, The One, à 309 m et 89 étages, prendra le titre de plus haut bâtiment du Canada. Il comprendra plus de 400 condominiums, ainsi que des magasins et un hôtel. S'élevant à Bloor et Yonge au centre-ville de Toronto, il sera desservi par 26 ascenseurs Otis, dont quatre unités SkyBuild qui seront converties en ascenseurs à grande vitesse et de grande hauteur une fois le bâtiment achevé (visé pour 2023). Les voitures de grande hauteur auront des vitesses allant jusqu'à 1,600 3000 pi/min et des capacités allant jusqu'à XNUMX XNUMX lb. La One a été conçue par Foster + Partners et Core Architects, et est en cours de développement par Mizrahi Developments. « Nous sommes très fiers de gérer ce projet », déclare Jordy McMillan, directeur des ventes d'Otis Canada.

À Montréal, Otis fournit des équipements VT pour Victoria sur le Parc, une tour de 56 étages et de 200 m de haut qui sera parmi les plus hautes de la ville. Contenant plus de 400 condominiums et dont l'achèvement est prévu en 2023, la propriété est développée par Broccolini et a été conçue par Beique Legault Thuot Architectes et IBI Group Architect. Il sera desservi par un mix d'ascenseurs Otis, dont :

  • Huit unités Gen2 MRL, 4000 lb, 350 pi/min avec répartition à destination CompassPlus
  • Quatre unités Gen2 de 3000 lb, 200 pi/min
  • Un élévateur hydraulique MRL sans trou HydroFit de 4500 125 lb et XNUMX pi/min
  • Quatre ascenseurs SkyRise, 3500 1,200 lb et XNUMX XNUMX pi/min avec CompassPlus

L'activité des immeubles de grande hauteur reste dynamique pour les équipementiers, Konnry décrivant les principaux emplois à Montréal et à Toronto. Elle dit que l'entreprise a récemment fourni le système VT pour le nouveau siège social de la Banque Nationale de 500 millions CAD (365 millions $ US), 40 étages au centre-ville de Montréal qui comprend 32 escaliers mécaniques et ascenseurs, dont 16 sont des unités à deux étages 7000. Au centre-ville de Toronto, Schindler a obtenu le contrat VT pour le nouveau Centre de soutien aux patients de l'Hôpital pour enfants malades. Le système VT disposera de 15 ascenseurs avec répartition à destination PORT, dont sept 7000 et huit 5500. « Nous sommes très fiers de nous associer à un projet qui soutient le travail extraordinaire du Sick Kids Hospital de renommée mondiale », a déclaré Konnry.

La tendance des banlieues canadiennes à s'épanouir avec des horizons distinctifs se poursuit.

Schindler finalise la modernisation du Scotia Plaza au centre-ville de Toronto. L'OEM a initialement installé le système d'ascenseur à double étage dans la tour dans les années 1980, et maintenant, près de 40 ans plus tard, PORT est en train d'être ajouté. Le projet comprend notamment le remplacement des unités à double étage, ce qui en fait l'une des modernisations les plus importantes et les plus complexes au monde. Cela consiste en:

  • Deux voitures de service de grande hauteur
  • Cinq voitures de tourisme de grande hauteur à deux niveaux
  • Cinq voitures particulières à deux étages de taille moyenne
  • Six voitures particulières à deux étages de hauteur moyenne à basse
  • Six voitures particulières à deux niveaux de faible hauteur
  • Deux ascenseurs de traction au sous-sol (y compris de nouveaux contrôleurs et PORT)
  • Trois ascenseurs parking-garage
  • Une navette
  • Un wagon de fret hydraulique

Le président de KONE Canada, Kelly Leitch, a déclaré que l'entreprise était en train de terminer le système VT desservant le Globe and Mail Centre de 17 étages sur King Street East à Toronto, le nouveau siège social du plus grand journal du Canada. Comprenant huit ascenseurs MonoSpaceTM MRL, le travail repose sur la technologie. « Il comprend une interface client numérique pour tirer pleinement parti de KONE E-Link pour la surveillance et le contrôle locaux des ascenseurs », explique Leitch. Le système de maintenance prédictive des services connectés 24h/7 et XNUMXj/XNUMX de KONE, optimisé par IBM Watson, promet une disponibilité accrue des équipements, dit-il.

Le travail de KONE Canada s'étend aux résidences, aux bureaux, aux installations médicales, aux commerces de détail et aux infrastructures « y compris les aéroports et les métros qui contribuent à améliorer le flux de la vie urbaine », explique Leitch. Les projets de grande hauteur à usage mixte qui réunissent des bureaux et des commerces de détail ont fait l'objet d'une attention particulière ces derniers temps, dit-il.

Un tel travail crée des emplois pour les Canadiens, mais peut-être pas tellement en ce moment. Isabelle de KJA a déclaré que l'entreprise avait embauché «jusqu'en mars» mais a suspendu les futurs plans d'embauche jusqu'à ce qu'il y ait plus de clarté sur l'impact de la pandémie. Pendant ce temps, KJA gère «un grand nombre» de travaux, notamment une modernisation de plus de 50 voitures et plusieurs nouveaux systèmes VT pour les immeubles de bureaux.

Comme ses concurrents, KONE Canada est optimiste pour l'avenir. Leitch déclare :

« Mis à part une bosse temporaire due à la pandémie de coronavirus, le marché canadien demeure solide. Nous voyons déjà des signes d'un rebond rapide et nous prévoyons que les entreprises de taille moyenne continueront à jouer un rôle important dans la nouvelle croissance. Partout au Canada, nous constatons également des prix immobiliers stables et certaines tendances pointant vers des augmentations au cours des prochaines années. »

 

Tags associés
Commanditée
Commanditée

Éditeur associé d'Elevator World

monde de l'ascenseur | Couverture du numéro d'août 2020

Flipbook

Commanditée

monde de l'ascenseur | Couverture du numéro d'août 2020

Flipbook

Commanditée