Commanditée
Commanditée

Un instrument pour tester le coefficient d'équilibre d'ascenseur sans charge

Commanditée
Figure 1 : Un agencement d'ascenseur typique

Un dispositif d'aide à l'inspection rapide et précise des ascenseurs est détaillé.

par Lei Chen, Yihui Ruan, Yuandong Jiang et Qufei Zheng

Avec le développement de la société, l'ascenseur est devenu l'un des moyens de transport les plus importants. Dans le même temps, la sécurité des ascenseurs et les économies d'énergie attirent de plus en plus l'attention. Ainsi, les responsabilités des services d'installation et d'inspection des ascenseurs sont devenues plus importantes.

Le coefficient d'équilibre de l'ascenseur, l'un des paramètres les plus importants de l'ascenseur, doit être testé et inspecté pour réduire la consommation d'énergie et améliorer la sécurité. L'essence d'un tel indice de performance est la conception de poids pour le contrepoids. Dans le cas d'ascenseurs à suspension, le poids de la cabine d'ascenseur sera généralement équilibré par le contrepoids. Ainsi, si la puissance est mesurée à la vitesse du contrat, le facteur qui affecte la consommation électrique sera principalement la proportion de la pleine charge équilibrée par le contrepoids.

Dans la conception habituelle d'une machine d'ascenseur, le contrepoids est dimensionné pour équilibrer le poids de la cabine d'ascenseur, plus 40 à 50 % de la charge nominale. Cet article présente une nouvelle méthode de mesure du coefficient d'équilibre de l'ascenseur sans charge. L'instrument se caractérise par une structure simple, un petit volume, une vitesse de réponse élevée, une faible consommation d'énergie et une fiabilité élevée.

Principe de mesure

Dans un ascenseur typique (comme celui illustré à la figure 1), si la cabine s'arrête à un palier autre que celui du haut, alors :

T1 = P + T3 + T4 + Lqy et T2 = T5 + (H – L)qy + W

T3= 1/2 (HL)qd

T4 = (H – L)qb

T5 = Lqb

Ainsi, T1 et T2 devrait être:

où:

  • L = distance parcourue par la voiture depuis le palier supérieur (en mètres) ; considéré une variable avec le mouvement de la voiture.
  • T1 = force de traction d'un côté de la poulie de traction (en Newtons).
  • T2 = force de traction d'un côté de la poulie de renvoi (en Newtons).
  • T3 = force de traction à la jonction du câble roulant sous la cabine (en Newtons).
  • T4 = force de tension à l'articulation de la corde/chaîne de compensation sous la cabine (en Newtons).
  • T5 = force de tension à l'articulation de la corde/chaîne de compensation sous le contrepoids (en Newtons).
  • qd = masse du câble roulant par unité de longueur (en kilogrammes par mètre).
  • qy = masse du câble de suspension par unité de longueur (en kilogrammes par mètre).
  • qb = masse de corde/chaîne de compensation sous le contrepoids par unité de longueur (en kilogrammes par mètre).
  • P = masse de la voiture vide (en kilogrammes).
  • W = masse du contrepoids (en kilogrammes).
  • H = hauteur de déplacement (en mètres).

Si les tampons sont des tampons à huile, l'interrupteur électrique doit être contourné. L'interrupteur de fin de course supérieur et l'interrupteur de fin de course final sont également contournés pour permettre à la cabine de continuer à descendre jusqu'à ce que les câbles glissent sur la poulie de traction. Le contrepoids repose sur son tampon complètement comprimé, et la masse du contrepoids (W) peut être mesurée. De même, après que l'interrupteur de fin de course inférieur et l'interrupteur de fin de course final ont été contournés, la cabine peut être actionnée pour se déplacer vers le bas, et la masse de la cabine vide (P) peut être obtenue.

 Si la voiture est au plus haut niveau :

Et si la voiture est au niveau le plus bas :

où:

  • Di = le poids total du côté du contrepoids (en Newtons).
  • Ji = le poids total du côté de la voiture (en Newtons).
  • Ff = force de frottement de la zone de contact entre la poulie et le câble (en Newtons).

Supposant:

KQ=1/2 (Di-Ji)

nous pouvons avoir:

KQ=WP-1/4Hqd

Équation-

où:

  • Q = charge nominale pour la cabine d'ascenseur (en kilogrammes).
  • K = facteur d'équilibre indiquant la quantité de contrepoids de la charge nominale par le contrepoids.
  • K = coefficient d'équilibre de l'ascenseur ; cette constante peut être connue selon W, P, H, Q et qd.

Conception de matériel

En se référant à sa composition matérielle sur la figure 2, l'instrument de mesure du coefficient d'équilibre de l'ascenseur comprend un module de contrôleur, un module de fonctionnement d'interface humaine et un module de capteur. Le module d'opération d'interface humaine et le module de capteur sont électriquement connectés au module de contrôleur. Le module contrôleur est alimenté par une unité centrale de traitement (CPU) ARM embarquée. Le module capteur est une cellule de charge dynamométrique plate. Le module de fonctionnement à interface humaine est destiné à afficher les paramètres du système et comprend des tubes et des boutons d'affichage numérique pour le réglage des paramètres, un module de sortie transistor, des modules de sortie relais et un affichage en temps réel des données de test.

Le processeur intégré ARM est destiné au contrôle du noyau central. La puce est livrée avec un convertisseur analogique-numérique et une interface de communication CAN. Sa fonction principale est de forcer le signal de sortie du capteur pour l'échantillonnage, le stockage, l'analyse et la transmission. Les données du capteur sont échantillonnées et analysées pour traitement, puis un modèle mathématique du coefficient de poids et d'équilibre de la voiture et du contrepoids basé sur la mécanique de base de la formule est dérivé par le biais des procédures internes. Les valeurs des coefficients d'équilibre sont sorties, tandis que l'éligibilité est automatiquement déterminée. Grâce à une intervention humaine, le contrôleur peut accepter divers paramètres d'entrée du module d'exploitation pour le stockage, l'analyse et la transmission.

Conclusion

L'appareil utilise la technologie des capteurs et un microcontrôleur pour tester le coefficient d'équilibre sans charge. Le coefficient d'équilibre de l'ascenseur peut être facilement déduit selon les formules présentées. Les données reçues des capteurs peuvent être traitées et calculées via la programmation du microcontrôleur. Enfin, les données requises peuvent être affichées à l'écran. Cette méthode est utile pour ceux qui inspectent les ascenseurs rapidement et avec précision.

Un-Instrument-pour-Test-Ascenseur-Équilibre-Coefficient-sans-Charge-Figure-2
Figure 2 : Composition matérielle
Tags associés
Commanditée
Commanditée
Lei Chen, Yihui Ruan, Yuandong Jiang et Qufei Zheng

Lei Chen, Yihui Ruan, Yuandong Jiang et Qufei Zheng

Lei Chen, Yuandong Jiang et Qufei Zheng effectuent des travaux d'inspection d'ascenseurs à l'Institut d'inspection de surveillance de la sécurité des équipements spéciaux, succursale de Suzhou, à Suzhou, en Chine.

Yihui Ruan est un ingénieur actif dans les travaux d'étude et d'inspection du contrôle électrique des ascenseurs à l'Institut d'inspection de la supervision de la sécurité des équipements spéciaux, succursale de Suzhou, à Suzhou, en Chine. Il a obtenu une maîtrise en automatisation à l'Université Soochow de Suzhou.

monde de l'ascenseur | Décembre 2014 Couverture

Flipbook

Commanditée

monde de l'ascenseur | Décembre 2014 Couverture

Flipbook

Commanditée